Top 5 des objets connectés à suivre en ce début d’année

11 Jan 2017

Les objets connectés se démocratisent. Alors que certains ont déjà fait leurs preuves, d’autres n’en sont encore qu’au stade de projet ou en évolution mais ils pourraient bien révolutionner les usages. Vous l’aurez compris, le premier TOP 5 de l’année est consacré aux objets connectés qui présentent une particularité intéressante dans le développement des usages et des technologies embarquées.

1. Ili, le traducteur portable

En début d’année 2016, au Customer Electronic Show, la société japonaise Logbar a présenté un petit objet qui a fait beaucoup parler de lui. Cet objet, Ili, est un traducteur portable qui traduit instantanément vos paroles grâce à une petite télécommande. Plus besoin de support numérique ou physique, l’utilisation est simplifiée grâce à la technologie de la reconnaissance vocale, ce qui rend l’utilisation rapide et pratique.

https://www.youtube.com/watch?v=Et65PJ7B148

Grâce à ce petit objet que l’on place dans sa poche, il est aisé de penser que, dans le futur, la différence de langue ne sera bientôt plus une barrière pour la communication. Ili ne permet pour l’instant que la traduction du japonais, du chinois et de l’anglais. La deuxième version devrait ajouter le français, le thaïlandais et le coréen, avant une troisième version en espagnol, italien et arabe.

La route est encore longue. En effet, cette technologie présente encore des contraintes liées aux particularités d’un langage utilize : sémantique, syntaxe… Ces champs d’études permettent de faire évoluer la reconnaissance vocale et par extension les intelligences artificielles ou plus modestement les robots tel que les chatbots (de plus en plus apprécié par les entreprises). Tous ces domaines d’étude contribuent à approfondir encore et encore notre contact avec la machine.

D’autres types de traducteurs portables comme les oreillettes the pilot font leur apparition. On peut imaginer que dans peu de temps, des caractéristiques contextuelles pourront améliorer tout échange entre un émetteur et un récepteur, et pourquoi pas de différentes espèces (machine, animal).

2. Vinci headphone, une fiction qui se transforme doucement en réalité

Doté d’une intelligence artificielle, ce casque à commande vocale a pour vocation de devenir votre assistant personnel et de s’adapter à un grand nombre de vos besoins.

fdghsqdwgh

Jusqu’à aujourd’hui, les casques bluetooth s’imposaient sur le marché comme l’évolution significative du casque actuel. Ici, bien que le projet doive encore prouver sa viabilité (actuellement en financement sur la plateforme kickstarter), il pousse l’évolution jusqu’à intégrer un capteur cardiaque, un espace de stockage de 32G et la commande vocale.

Avec design un peu plus discret, cet objet pourrait bien rentrer dans les futurs usages des consommateurs. On peut facilement l’imaginer au regard de l’énorme succès de la campagne marketing qui a permis de dépasser les objectifs de collecte de fond sur la plateforme de crowdfunding. On espère alors que le casque tiendra toutes ses promesses lors du lancement officiel.

3. Mimo, le vêtement connecté pour bébé

Après de nombreux prototypes et un développement plutôt axé vers le domaine du sport, les vêtements connectés diversifient leur application à d’autres secteurs et d’autres cibles.

mimo_nest

Mimo propose un body doté de nombreux capteurs pour :

  • Connaitre en temps réel le bien-être de son enfant. L’objet apporte des données précieuses sur sa température corporelle, la détection de ses mouvements ou son rythme de respiration : toutes les datas permettant de s’assurer du bon déroulement de la nuit de son enfant. Ces données sont consultables à distance sur son smartphone à partir duquel on peut même programmer un réveil en cas d’alerte sur les constantes du bébé.
  • Adapter l’environnement de l’enfant en fonction de son bien-être. En effet, un partenariat avec Nest permet de faire interagir le body et différents objets au sein de la maison. Ainsi si l’enfant a froid, le thermostat peut se déclencher ou la caméra s’activer si l’enfant est agité. Le chauffe biberon peut s’activer quand le nouveau-né se réveille.

Deux domaines sont à l’œuvre ici : les Wearable et la Domotique et on peut facilement voir que leur alliance ouvre de nombreuses possibilités.

4. Xee le boitier connecté à brancher à sa voiture

La startup lilloise partenaire de Norauto propose aux conducteurs consciencieux de brancher un petit boitier permettant d’obtenir des informations sur leur voiture à tout moment.

Alors que les voitures s’équipent de systèmes embarqués pour que les utilisateurs puissent récolter le maximum d’informations pour améliorer la conduite ou la consommation, ce petit boitier en vente depuis 2014 se démarque par sa mobilité. Transportable et installable sur plusieurs voitures, le boitier vendu par la société Eliocity vous permet de récolter des informations sur votre voiture en temps réel. Par exemple, elle peut savoir si vous avez oublié de fermer les portières ou oublié d’éteindre les phares et cela où que vous soyez.

Le boitier est composé de son propre système de communication et ne nécessite pas un téléphone à proximité. De plus, Xee propose une api qui permet à n’importe qui de développer sa propre application et d’interconnecter certains objets. On retrouve alors plusieurs applications dont une qui propose d’envoyer un sms rapide à un de vos amis en cas de besoin. Par exemple, des sms automatiques peuvent être envoyés en cas de déclenchement de l’air bag.

Les fonctionnalités proposées par ce petit boitier s’enrichissent rapidement et de nouvelles données peuvent être récupérées sur les nouveaux véhicules (les plus anciens étant avares en données). Soutenu par des actionnaires de poids, ce boitier connecté pourrait bien être une alternative efficace aux systèmes embarqués et s’imposer comme le boitier pour les assurances du type Pay-as-you-drive (PAYD).

5. Avec Nymi, payez ou déverrouillez grâce au battement de votre cœur

L’authentification par empreinte digitale ou faciale fait désormais place à l’identification cardiaque. Ce bracelet qui utilise cette technologie apparaît comme un accessoire de vie très prometteur.

L’accéléromètre de l’objet pourrait également communiquer avec d’autres objets connectés et générer des actions automatiques (l’ouverture de sa voiture par exemple). Cette authentification très fiable et sécurisée permet également le paiement. Ces solutions de paiement biométrique sont au centre d’une future révolution des usages bancaires et elles intéressent particulièrement les banques qui cherchent également à améliorer le contrôle des fraudes et failles du paiement sans contact. Mastercard l’a bien compris et est déjà en collaboration avec Nymi depuis plus d’un an. Le bracelet est pour le moment principalement réservé à un usage professionnel. Mais il s’adapte à de nombreux domaines en croissance ce qui en fait un objet connecté à suivre.

Les objets connectés tardent à s’insérer dans les usages et à se démocratiser. Pour autant tous les secteurs sont convaincus de leur utilité et de leur avènement prochain. Reste à savoir comment et qui profitera de cette réalité économique.

A très vite pour le prochain top 5 !

UN BESOIN

UNE QUESTION ?

Share This